La ville de Ingall - L'habitat

Les mosquées et cimetières

Les mosquées

vieillemosqueeIngall possède une ancienne mosquée historique construite selon les anciens par un marabout à l’aide de l’eau transportée dans la bouilloire des ébullitions. Ce marabout a transporté l’eau avec sa bouilloire pour tous les travaux, de la fabrication des briques jusqu’à la fermeture du toit. C’est dans cette mosquée que se déroulent les prières quotidiennes des quartiers Agafaye, Agazir Béré, Téguef Koyo et une partie d’Attaram. 

Temizguida = la mosquée en Tamasheq et Tassawaq

 

Lire la suite...

Les hangars

On les trouve à tous les coins de rue, lieu de repos et du thé, ils sont incontournables et délaissés seulement durant les pluies ... Les piquets sont le plus souvent des Tirza, et les nattes ("zana" en Houssa) qui recouvrent le hangar sont tressées avec l'Afazo, deux plantes de la brousse.

Que serait une boutique sans son hangar ? C'est le lieu d'étalage des produits en tout genre protégés du soleil.

hangar01

Lire la suite...

Les portes

Hougou mey

en Tassawaq, littéralement la "bouche de la maison".

Dans la littérature notamment de Suzanne Bernus on remarque l'étroitesse des portes, exigüe pour limiter les razzias, et faites de lattes de bois. Aujourd'hui essentiellement en tôle ou fût de 200 litres, le fer a pris la place du bois. Elles deviennent un marqueur de l'aisance économique des familles, les plus aisées ornant leurs portes de décoration et l'ancrant dans une armature en ciment. Le plus souvent elles sont automatiques, c'est à dire qu'elles se refement toutes seules gràce à un morceau de chambre à air faisant élastiques, ou tout simplement parce qu'elles sont inclinées.

Les portes sont ouvertes s'il y a une présence dans la concession, elles vous invitent alors à entrer en vous exclamant "Assalam alekoum" tout en frappant dans les mains. Si aucunes réponses ne se fait au bout de la troisième incartade, vous êtes priés de revenir plus tard. Si les portes sont entravées d'un minuscule cadenas servant de clé, personne n'est présent.

Lire la suite...

Rues et ruelles

La ville ancienne de Ingall est composé de ruelles étroites ou un véhicule ne peut pas passer. Les concessions sont ainsi étroitement serrées comme si le village voulait se protéger. Elles forment un véritable labyrinthe pour celui qui ne fait que passer. Avant la colonisation, et même durant, les razzias des nomades dans les villages de sédentaires étaient récurrentes. Le village ainsi s'organise dans une unité solidaire, pour limiter les intrusions.

Lire la suite...