Actions à suivre ... à In Gall

chlorologo

Accès à l'eau et à l'assainissement

Ce programme a débuté en 2003 sous l'impulsion de l'association Chlorophylle basée à Limoges. Cette association a commencé par mobiliser les acteurs autour de l'assainissement et la salubrité de la ville d'Ingall. Chlorophylle œuvrent pour continuer cette mobilisation l'étendant encore un peu plus à la question de l'accès à une eau propre. 

Trois phases du programme se sont déjà succédées : 2003-2006 puis 2007-2009 et 2010-2014.

Nous travaillons actuellement à la mise en oeuvre de la prochaine phase de travaux.

 

Description

L'accès pour tous à des services vitaux est le meilleur indicateur des progrès réalisés. Dans les années 1990 – 2000, une personne sur cinq ne dispose ni d'eau salubre, ni de système d'assainissement. La situation actuelle dans le monde a très peu progressé.

L'Objectif du Millénaire pour le Développement au sein de l'ONU (O.M.D.) est de diviser de moitié le nombre de personnes qui n'ont pas accès à l'eau potable et ceux d'ici 2015. Pourtant comme il est expliqué dans Les dangers d'une eau insalubre [Unicef -2008] : " Une eau insalubre, un mauvais assainissement et une mauvaise hygiène figurent parmi les causes sous-jacentes du taux élevé de mortalité infantile au Niger. Près de 20 % des décès d'enfants de moins de cinq ans sont imputables à des maladies d'origine hydrique. Moins de 45% de la population dispose d'eau salubre et moins de 10% d'un assainissement correct. Ces statistiques se situent bien en dessous des Objectifs du Millénaire pour le développement du Niger. "

Pour survivre un individu à besoin d'une quantité d'eau minimale de 15 à 30 litres par jour. Sachant que dans un pays comme le Niger l'eau potable est très peu accessible, on constate l'augmentation du risque de lui voir préférer les eaux polluées souvent plus proches des habitations. Par ailleurs, en donnant un accès plus facile à l'eau potable, une femme ou un enfant ne court plus le risque de subir des violences et des agressions sur les trajets longs et dangereux effectués chaque jour, plusieurs fois par jour parfois, gagne du temps de manière considérable et peut se consacrer à d’autres activités, notamment les soins aux enfants et ainsi éviter un grand nombre de maladies et d'accidents.

En installant les points d'accès à l'eau dans des zones dites « stratégiques » comme les écoles, on crée ainsi un véritable vecteur d'information grâce aux enseignants. Quant aux écoliers, ils vont à leur tour influencer leur milieu familial. De plus, les petites filles peuvent ainsi poursuivre leur scolarité, avoir accès à l’éducation et à leur tour améliorer leurs conditions de vie et réduire le risque de mortalité lors de leurs futures grossesses.

Enfin, en observant au cours des missions médicales successives auprès du centre de soins médical du village d'Ingall les divers motifs de consultations, on est frappé par le nombre important des maladies directement et indirectement liées:

- au manque d'eau propre (déshydratation, plaies graves, gangrènes ...)
- à la consommation d'eaux sales (typhoïde, diarrhées graves).
- à la vie quotidienne à proximité d'eaux stagnantes et sales, en particulier au redoutable paludisme, première cause de mortalité dans le monde.

Les objectifs du projet :

- l'accès à l'eau potable qui doit être quotidien, sans danger et pour tous
- un assainissement adapté : latrines, fosses septiques, mares, etc.
- la salubrité par la sensibilisation et l'élimination des déchets
- la bonne gouvernance par l'accompagnement de la collectivité dans ses compétences

Les populations visées :
- les familles, les populations vulnérables comme les femmes enceintes et les enfants
- les écoliers qui effectuent de longs trajets pour se rendre à l'école
- les patients hospitalisés au CSI pouvant ainsi bénéficier d'un accès à une eau propre et des soins appropriés
- les commerçants du marché qui vendent des denrées périssables.

Les réalisations :
Les investissements s’étaleront sur 3 ans avec comme priorité :
- la construction de latrines publiques (10),
- la construction de fosses septiques (50),
- la résorption des mares insalubres,
- la construction de 2 pompes Volenta.

A coté de ces investissements lourds des actions de sensibilisation à l’hygiène, la santé familiale sont dispensées en porte à porte par un groupe de femme formé à cet effet. Une pépinière est aussi gérée par un jardinier pour verdir les rues de la ville.

La Mairie de Ingall organise le comité de salubrité qui est l’instance qui planifie les interventions en collaboration avec l’agent de l’association chlorophylle, partenaire technique du projet.
Le programme est fnancé par l’Agence de l’eau Adour Garonne 

Actualités

2015 - Rapport final 2015pdf

2014 - Rapport final 2011-2014pdf

2014 - PV du comité de salubrité pdf

2014 - Compte-rendu de 5ème programmation pdf

2013 août - Réception nouvel ordinateur + instalaltion plaque projet  

ordi  plaque

2013 juillet - Enquête de la population sur la salubrité pdf

2013 Mai - PV du comité de salubrité pdf 

2013 - Compte-rendu de 4ème programmation pdf

2013 - Compte-rendu de 3ème programmation pdf

2012 - Compte-rendu de 2ème programmation pdf

2012 - Compte-rendu de 1ère programmation pdf

2011 - PV du comité de salubrité pdf

2011 - Dossier initialpdf 

 

Images/Vidéos

Finition et inauguration de la Pompe Volenta

Partenaires

Niger Commune rurale de Ingall - mairie et chefferie traditionnelle

chlorologoChlorophylle France - association pour un développement durable

chloronigerChlorophylle Niger - opérateur de l'action à Ingall, représenté par Ibrahim Alanga

Participer


Easy Joomla Paypal Payment / Donations Module

... ce don est déductible à 66% de vos impôts sur les revenus, vous recevrez rapidemment un reçu de don ...